dimanche, décembre 16, 2007

Le Jeu de Rôle et la Philosophie

Comme le disait Le Grumph j’ai deux passions : Le JDR et la philosophie.

Je voudrais vous convaincre que la philosophie peut vous être très utile pour la conception de vos univers et de vos parties.

En philosophie je suis ce qu’on appelle, pompeusement, un métaphysicien.

Disons pour simplifier que la métaphysique est une partie de la philosophie qui se pose les questions suivantes : « Qu’est-ce qui existe ? », « Qu’est ce que le monde ? » « Qu’elle est sa structure ? »

Ces questions, lorsque nous créons un background, un univers, nous sommes obligés de nous les poser.

Quelle réponse donnée à ces questions ? :

- la somme des objets forme-t-elle le monde, comme le pensait Descartes ? Le monde ne serait que la somme des objets qui le compose. Une table + un ordinateur + une chaise + un salon, etc… Cette adition une fois terminée donnerait la solution ?

- ou est-ce que le monde se compose d’atome comme le pensait Démocrite. Selon la situation des atomes on aura tantôt une chaise, tantôt une table, etc. Finalement selon Démocrite le monde n’est qu’une collection atomique.

- ou une collection de fait, comme le pensait Wittgenstein ? Le monde n’est pas composé d’objets selon lui. Il est la totalité des faits.

- ou comme peuvent le penser d’autres philosophes ce monde n’existe peut-être que dans nos esprits. Il n’est peut-être constitué que de propriétés mentales.

Par métaphysique on entend souvent aussi les questions religieuses :

On a raison de penser cela, car les premières réponses données aux questions métaphysiques étaient d’ordre religieuse. Le Monde était Dieu, le monde était structuré par une entité divine. Si le soleil courait au-dessus de nos tête c’était parce qu’Hélios tirait son char dans le ciel, etc.

Historiquement la métaphysique est à l’origine de notre physique. C’est parce que les hommes se sont posés des questions métaphysiques qu’ils ont trouvé les réponses dans la physique.

Alors, me direz vous, quel rapport avec le jeu de rôle ?

Pour construire un univers nous devons d’abord poser une cosmologie. Nous devons bâtir un panthéon.

Prenons l’exemple du « Vampire » de White Wolf. Ce jeu possède une métaphysique simple basée sur trois entités : Le Ver, le Tisserant et Gaïa. Le monde de Vampire est bâti et structuré autour de ces trois entités métaphysiques. Le monde est généré par les conflits qu’entretiennent ces trois divinités.

Prenons un autre exemple : Ambre. La structure de l’univers dans Ambre est bornée par l’existence de deux pôles symétriques. L’ordre et le chaos. Le Logrus symbolise le chaos, tandis que Ambre symbolise l’ordre.

On retrouve ce genre de métaphysique dans de nombreux jeux de rôle : AD et D, Warhammer possèdent également se genre de structure. La métaphysique de ces deux jeux va même jusqu’à structuré les morales, les psychologies des personnages (« chaotique mauvais », « loyal bon » etc.).

Je pense que tous les jeux de rôle sont des recherches métaphysiques qui parfois s’ignorent.

Les mondes que nous créons, au cours des parties, peuvent être à l’origine de découvertes philosophiques et mêmes scientifiques majeures.

Il existe une loi en métaphysique. Cette dernière vaut comme une boussole pour la recherche.

« Tout ce qui est concevable dans l’imagination est vrai en métaphysique. »

La structure du monde est ce qui ne change pas dans tous les mondes possibles. Imaginons que nous puissions réunir tous les jeux de rôle créés. Nous pourrions tenter de les comparer et de voir s’il n’existe pas quelques régularités.

Prenons nos exemples au-dessus. Deux entités reviennent constamment : L’ordre et le Chaos. Car derrière Gaïa, dans vampire, se cache le chaos de l’Umbra et derrière le Tisserant se cache l’ordre des humains et des civilisations. Le Ver est juste ce qui détruit l’un ou l’autre.

Les régularités que nous observons dans nos univers et dans nos parties sont la structure du monde.

La métaphysique est loin d’être morte comme le pense la majorité des philosophes. Elle est très vivante au contraire. Elle est devenue source de jeu et de plaisir, nous pouvons maintenant jouer avec cette dernière. Le jeu de rôle est une continuité de la recherche métaphysique. Il peut donc apporter de nouvelles thèses et de nouvelles réponses aux questions qui animent les hommes.

Je pourrais m’arrêter là.

Mais le jeu de rôle apporte beaucoup plus encore.

Car dans la structure même du jeu de rôle classique, tel que nous le pratiquons, se trouve des réponses philosophiques majeures.

Qu’est ce que le MJ sinon le Dieu créateur du monde où évolue les PJ ? Il décrit les décors, il dit ce qui est.

Qu’est ce que les PJs sinon les êtres libres, échappant aux anticipations du maître de jeu ? Ce sont ces volontés insaisissables qui échappent à la physique objective. Ce sont les « âmes », comme les appelait les anciens au moyen âge.

Qu’est ce que les règles du jeu ? Sinon la logique dans la réalité qui sert d’encrage au raisonnement et lois physiques ?

Toutes ces questions je tente de les poser dans mon jeu « Sens Hexalogie ».

Et je vous incite à vous les poser vous-même en vous divertissant.

« Faîtes vous plaisir : réfléchissez à votre passion ! » pourrait être mon credo.

Je voulais créer un jeu de « philo-fiction » qui allie à la fois la réflexion au divertissement. Il n’y a que vous qui puissiez me dire s’il est réussi, ou non.

Qu’en pensez-vous ?

6 commentaires:

edophoenix a dit…

Tu as l'air très calé en philo... Tu as fait des études dans cette discipline ?

Au fait, tes conceptions m'intéressent beaucoup, j'ai moi-même une approche différente (moins métaphysique) mais qui se rapproche de la tienne par un côté "mode de penser" ( ou peut-être simplementq ue je faisais de la métaphysique sans en avoir conscience ? )
En tout cas, je vais en discuter sur Casus NO...

Romaric a dit…

Merci edophenix.
Pour ne rien te cacher je suis un étudiant de la Fac de philosophie de Rennes I. (je fais partie d'un groupe de recherche en philo du langage et en ontologie appelé le LAGON)
Je passe les concours de philo. J'ai à mon actif plus de 8 ans de philosophie.
J'ai fait un memoire sur la metaphysique dans le Tractatus de Ludwig Wittgenstein.
Evidemment tous mes profs sont au courant du projet roliste que j'entreprends. il m'y encourage.
Nous serons amenés à nous rencontrer ces certains ! C'est le Destin ! ;)

coelacanthe a dit…

toutes mes felicitation pour ce jdr vraiment réussi. j'avoue avoir particulierement apprécié la liberté qui est donnée au MJ pour la creation de sa propre vision de sens et à la place prépondérente du role playing.

kennit a dit…

J'ai rarement vu un "enfant" aussi auto-satisfait que le créateur de sens.
Connait-il vraiment le simple plaisir de se faire plaisir ?
Comme il se plait dans la philo, est-ce qu'il connaît bien la théorie des jeux ? Oui, ces thèses à moitié kantienne sont intéressantes, mais oublie le sujet humain dans son ensemble, le sentiment, les ressenties seront toujours plus vivantes qu'une pensée éjaculatrice sclérosée.

kennit a dit…

J'ai rarement vu un "enfant" aussi auto-satisfait que le créateur de sens.
Connait-il vraiment le simple plaisir de se faire plaisir ?
Comme il se plait dans la philo, est-ce qu'il connaît bien la théorie des jeux ? Oui, ces thèses à moitié kantienne sont intéressantes, mais oublie le sujet humain dans son ensemble, le sentiment, les ressenties seront toujours plus vivantes qu'une pensée éjaculatrice sclérosée.

kennit a dit…

J'ai rarement vu un "enfant" aussi auto-satisfait que le créateur de sens.
Connait-il vraiment le simple plaisir de se faire plaisir ?
Comme il se plait dans la philo, est-ce qu'il connaît bien la théorie des jeux ? Oui, ces thèses à moitié kantienne sont intéressantes, mais oublie le sujet humain dans son ensemble, le sentiment, les ressenties seront toujours plus vivantes qu'une pensée éjaculatrice sclérosée.