mardi, mai 15, 2007

Où est le réalisme ?

J'entends ça et là les humains entreprendre de vains efforts à maintenir leur vision dans un réalisme irréel. Les ultra libéraux osent encore vous parlez de réalisme ! Il veulent vous faire travailler plus pour vous faire gagner d'avantage.

"veille à ne pas perdre ta vie à la gagner"

Ils entendent la réduction de votre temps de travail comme idéal s'il pensent l'abandonner au nom du réalisme.

Entendons nous bien, si ces gens étaient vraiment réalistes ils ne passeraient pas leur temps à courir derrière des chiffres virtuels, sur des comptes virtuels... ils se contenteraient de considérer les billets de vos banques comme de simples bouts de papiers.

La vérité c'est qu'un homme et par nature idéaliste et symboliste.

Quand au réalisme que l'on vous sert en politique... il est hors de propos... une discussion politique est un débat d'idées.

Mais ce n'est pas de cet idéalisme dont ils parlent...
Evidemment ces humains de basses extractions vous répondent qu'être réaliste c'est simplement trouver des solutions concrêtes à des problèmes réels. Mais leur solution réaliste se contente bien souvent de n'être qu'un panurgisme déguisé dans un voile de bonne volonté. Copier les voisins, s'emparer de leurs problèmes, ce n'est pas les résoudre.

Qui plus est, pour être réaliste il faut entrevoir les problèmes concrets, les problème de la réalité de tous. Je suis sûr d'une chose votre réalité et celle de Sarkozy ou de ces ministres vereux, baignant dans le luxe du pouvoir, n'est pas exactement la même... Ils sont donc incapables de former un quelconque jugement réaliste sur votre situation.

En fait les politiciens emploient le terme "réalisme" pour vous faire croire qu'ils gardent les pieds sur Terre. En général, plus un humain s'attache à un concept et moins il tombe sous ce concept. Plus un humain s'attache à défendre son réalisme, plus il est idéaliste.

J'ai placé ce Nicolas Sarkozy au pouvoir pour une simple et bonne raison : vous mettre face à vos faiblesses. Les choix cupides que vous faites pour sauvegarder vos interêts se retournent inéluctablement contre vous. En génétique, ceux qui veulent protéger la pureté de leurs gènes sont condamnés à une lente extinction. Cela devrait vous mettre sur la voix.

Il n'y a pour vous qu'une seule loi morale animale et, donc, humaine : "je dois survivre."
La morale du capital peut se résumer ainsi : "je dois tuer pour grandir"
Vous êtes sa prochaine victime. Bonne chance.

3 commentaires:

Démiurge a dit…

Ces humains peuvent encore être bernés par des images et des discours... c'est affligeant !

Sens a dit…

Ou pratique...

Petra a dit…

This is great info to know.